Nomenclatures « formation » et « emploi »

MAJ : 20 Octobre 2016.

J’ai fini par rédiger un court article dans la revue I2D (numéro 2016/3 (Volume 53) sur Cairn)). Avec un schéma enrichi :

2016-3_MC3_Dalbin_V2_2016-07-18 à 08.00.01.png

—- Version du 4 Mai 2016 –—–

Toujours actifs sur le terrain des référentiels métiers et compétences, nous cherchons à ré-évaluer la représentation des métiers et fonctions occupés par les professionnels de l’InfoDoc, à la fois :
sur le terrain : via les offres d’emploi, la description de postes dans les organismes et des témoignages de professionnels ;
via les nomenclatures formation ou emploi, c’est-à-dire la représentation que s’en font les services de l’Etat…

Cartographie des nomencaltures Ces nomenclatures existent depuis de nombreuses années, mais l’extension récente de leurs usages et de leur impact dans notre écosystème, les rendent aujourd’hui incontournables.
Nous reviendrons ultérieurement sur l’objet de notre propos (la représentation concrète de nos métiers et fonctions), mais commençons par repérer ces nomenclatures et identifier leur périmètre d’intervention. Lire la suite

La CILIP et ses nouveaux services aux adhérents

cilip1-logo-2016-03-15

Je ne dirais pas que le secteur associatif professionnel va mal au sens où l’investissement des individus est en réalité de plus en plus fort. Mais le paysage est très éclaté

autour d’une diversification, internationalisation et/ou spécialisation des formes associatives (1).

Les associations les plus anciennes et les plus « lourdes » en terme de fonctionnement pâtissent de cette situation puisqu’une des conséquence directe de cette diversité  est une diminution du nombre d’adhérents. Mais les associations bougent et innovent.

Prenons le terrain associatif britannique que nous avions déjà évoqué en 2013 : il était question alors du changement du nom de la CILIP (ici) qui malgré une baisse de ces adhérents (voir chiffres Wikipedia) revendique toutefois 13,470 adhérents en 2014. Regardons aujourd’hui ce que propose la CILIP. Lire la suite

Fiche ROME pour l’infodoc modifiée en fiche K1601 du Pôle Emploi

mise à jour en octobre 2012; octobre 2015 ; décembre 2015 (a priori sans changement).
mise à jour au 30/01/2010 tenant compte des changements « Pôle Emploi »

—————————————————————————————————

On me rappelle qu’il faut a minima citer les fiches ROME élaborées par l’ANPE, devenues en 2010 les Fiches ROME du Pôle Emploi. La nouvelle version en ligne datée de décembre 2015 ne semble pas porter de modification par rapport à celle de 2012.

L’évolution marquante de ces dernières années (entre 2009 et 2012) vient d’une approche par « groupe professionnel ». Ainsi l’objectif de chacune des fiches est de rendre compte d’une profession. D’où l’existence d’une définition unique d’emploi/métiers regroupant 46 « métiers » ou emplois. Cette définition qui  n’apparaissait que dans la version pdf de la fiche, a été réintégrée dans le nouveau site  (nouvelle URL en 2015).

Encore faut-il que la profession soit dès lors correctement représentée et qu’elle prenne en compte les évolutions en terme de terrains professionnels largement en dehors de tout centre (documentaire, bibliothèque ou archives).

La fiche numéro de code K1601 Gestion de l’information et de la documentation (pdf) (ancien code 32214 intitulée « Spécialiste de la gestion de l’information) regroupe ces 46 appellations. Vous ne le saviez pas encore, mais l’archiviste-paléographe, le courtier en information (disparu), le Veilleur / Veilleuse documentaire, le Discothécaire, le Gestionnaire de documents d’entreprise et le responsable de service documentation (au hasard) ont le même métier/emploi.

Lire la suite

Union européenne et référentiels « formation – travail – compétences » : déploiement d’une politique publique européenne ?

Le café au sein de l'Union européenne

source – jpf-normandie.hautetfort.com/

L’Union Européenne mène depuis près de 15 ans une diversité d’actions autours des compétences, de la formation et de l’emploi, avec deux enjeux forts :

  • le développement du « citoyen européen » – comme il y a un citoyen américain ;-)) – via des concepts plus opérationnels de mobilité européenne ou de culture européenne ;
  • l’apprentissage (éducation et formation) tout au long de la vie. 
Cet intérêt marqué a démarré en mars 2000 au Conseil européen spécial de Lisbonne [1] : « Les États membres s’engageaient sans tambours ni trompettes dans la voie d’une mise en cohérence des systèmes éducatifs, ou tout du moins vers l’acceptation d’un pouvoir supra-national en la matière […]. In Christine Mousny, « La politique européenne d’éducation et de formation », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 29 | avril 2002. URL : http://ries.revues.org/1933.
L’annonce en juillet 2015 d’un projet de norme européenne [2] à partir de l’un des projets européens, me pousse à faire un point de la situation, point bien sûr non exhaustif et fortement orienté par mes sujets de prédilection – les référentiels de compétences métier.
——
Sommaire
1. Revenons aux travaux d’Hercule de l’Union Européenne.
Des acteurs assez bien identifiés aujourd’hui
2. Principes fondateurs
L’apprentissage tout au long de la vie
Le renforcement des compétences-clés pour tout citoyen européen

3. Des outils dédiés à la formation
Cadre Européens des Certifications (CEC) pour l’éducation et la formation tout au long de la vie
Cadre européen pour l’espace européen de l’enseignement supérieur
Des systèmes de crédits d’apprentissage
L’assurance qualité européenne pour l’enseignement supérieur
4. Des outils ouverts sur l’emploi, les métiers et la vie dans la société
DISCO – European Dictionary of Skills and Competences
ESCO – Classification européenne des Aptitudes, Compétences, Certifications et Professions
5. Des référentiels « métiers – compétences – certification » spécialisés
6. Des outils destinés au développement de la Compétence numérique
DIGICOMP pour le citoyen
Cadre européen des e-Competences et des profils pour les professionnels des TIC
Epilogue
Notes et
Ressources complémentaires
Lire la suite

Association professionnelle : changement de nom… encore !

Chez les anglo-saxons, on rediscute de changement de nom.

Je dis rediscute car, comme à l’adbs il y a 10 ans,  la SLA (association née en 1909) avait aussi (re)essayé de changer de nom à la même période, puis en 2009 au moment du centenaire, puis aujourd’hui encore !

Mais commençons par nos amis anti-conformistes britanniques (je les adore !). Eux avaient sauté un grand pas en 2002 . Ils avaient tout bonnement créée une nouvelle association, la CILIP – Chartered Institute of Library and Information Professionals (en.wikipedia), fusion de deux associations ancestrales : la  Library Association créée en 1877 et l’Institute of Information Scientists créée en 1958 [1]. En 2002, était mis en avant la fonction d’agrément de professionnels (Chartered Institute) – un fonctionnement de certification des formations et des professionnels particuliers aux pays anglo-saxons me semble-t-il [2].  Aujourd’hui dans un communiqué sur leur site, la CILIP propose – au vote pour septembre – une inversion dans le titre, la suppression du sigle (?) et un slogan :

Information & Library Professionals UK
Strapline: The Chartered Institute for the knowledge professions

Lire la suite

Prestations de services intégrées aux programmes éducatifs (embedded librarians)

Les activités de PID (professionnels de l’infodoc) intégrés aux programmes éducatifs se développent.

Nous en avions déjà parlé en 2010 pour un tour d’horizon de ce type d’activité, et en 2012 pour une enquête aux USA chez les documentalistes-juristes.

Voici l’offre de service de la BU « Hartness » des  Université de l’Etat du Vermont (Vermont State Colleges ») qui distingue :

  • une intervention tout au long d’un semestre sur la plateforme moodle  – Semester-Long Librarian (Moodle) 
  • une intervention « invitée » – Guest Librarian, sur un ou deux projets de recherche seulement certaines semaines du semestre
  • une intervention en classe – Class Librarian (non-Moodle) – sans plateforme de FOAD – via le courriel

Ci-joint le formulaire de demande pour l’été 2012* d’un embedded librarian.

Y a-t-il une offre de service de cette nature en France ?

PS : Je ne pointais pas ici le fait qu’il y a des formations durant la période estivale….

Les documentalistes intégrés à l’environnement de travail de leurs utilisateurs (« embedded librarian ») : enquête dans le secteur juridique (US)

Nous avions déjà évoqués en 2010 sur ce carnet, la modalité d’intégration des professionnels dans les services opérationnels plutôt que de rester dans un « gros » service documentaire – les « embedded librarian ».

Voici les résultats d’une enquête portant sur cette modalités d’intervention dans le secteur juridique.

L’enquête était menée dans le cadre d’une conférence sur les stratégies et bonne pratiques dans les services d’information des entreprises juridiques (pdf) (NewYork, 2012).

244 participants ont répondu à l’enquête. 50% des répondants ont mis en place ce type de fonctionnement dans leurs entreprises. .. et donc 50% ne l’ont pas fait  ! Lire la suite