Union européenne et référentiels « formation – travail – compétences » : déploiement d’une politique publique européenne ?

Le café au sein de l'Union européenne

source – jpf-normandie.hautetfort.com/

L’Union Européenne mène depuis près de 15 ans une diversité d’actions autours des compétences, de la formation et de l’emploi, avec deux enjeux forts :

  • le développement du « citoyen européen » – comme il y a un citoyen américain ;-)) – via des concepts plus opérationnels de mobilité européenne ou de culture européenne ;
  • l’apprentissage (éducation et formation) tout au long de la vie. 
Cet intérêt marqué a démarré en mars 2000 au Conseil européen spécial de Lisbonne [1] : « Les États membres s’engageaient sans tambours ni trompettes dans la voie d’une mise en cohérence des systèmes éducatifs, ou tout du moins vers l’acceptation d’un pouvoir supra-national en la matière […]. In Christine Mousny, « La politique européenne d’éducation et de formation », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 29 | avril 2002. URL : http://ries.revues.org/1933.
L’annonce en juillet 2015 d’un projet de norme européenne [2] à partir de l’un des projets européens, me pousse à faire un point de la situation, point bien sûr non exhaustif et fortement orienté par mes sujets de prédilection – les référentiels de compétences métier.
——
Sommaire
1. Revenons aux travaux d’Hercule de l’Union Européenne.
Des acteurs assez bien identifiés aujourd’hui
2. Principes fondateurs
L’apprentissage tout au long de la vie
Le renforcement des compétences-clés pour tout citoyen européen

3. Des outils dédiés à la formation
Cadre Européens des Certifications (CEC) pour l’éducation et la formation tout au long de la vie
Cadre européen pour l’espace européen de l’enseignement supérieur
Des systèmes de crédits d’apprentissage
L’assurance qualité européenne pour l’enseignement supérieur
4. Des outils ouverts sur l’emploi, les métiers et la vie dans la société
DISCO – European Dictionary of Skills and Competences
ESCO – Classification européenne des Aptitudes, Compétences, Certifications et Professions
5. Des référentiels « métiers – compétences – certification » spécialisés
6. Des outils destinés au développement de la Compétence numérique
DIGICOMP pour le citoyen
Cadre européen des e-Competences et des profils pour les professionnels des TIC
Epilogue
Notes et
Ressources complémentaires
Lire la suite

Certidoc – la fin

Pas trop d’information depuis de nombreux mois. On apprend ainsi qu’une enquête a été menée en avril 2010, et qu’une étude a été conduite fin 2010 par un consultant ?? Vous avez les résultats ? Toujours aussi peu de transparence à l’adbs  … Juste un communiqué de presse …

Derrière cela c’est aussi un projet européen qui s’arrête. Sur ce plan particulier (projet UE), et après avoir bien profiter pendant plusieurs années du système (européen), il n’y aura pas de suite. Quelle honte !

L’Oeil de l’ADBS, n°59, mars 2011 – Le dispositif Certidoc qui a permis à un nombre significatif de professionnels de l’infodoc de clarifier et de faire reconnaître leurs compétences connaît, depuis l’apparition de la VAE entre autres raisons, une certaine désaffection. L’ADBS explore de nouvelles pistes de certification pas uniquement basées sur l’expérience professionnelle, en phase avec le contexte juridique de la formation continue.

Voici le texte officiel

http://www.adbs.fr/la-certification-apres-certidoc-100120.htm

 

Comment utiliser des Référentiels des métiers et de compétences ?

Entre 1996 et 1997, 5 articles ont paru dans Documentaliste (ADBS) concernant le Référentiel des compétences de professionnels de l’information-documentation. L’objet de ces articles était de montrer à partir d’étude de cas, quel usage les pros pouvait faire du référentiel.
L’évolution du Référentiel, passé au niveau européen en 1999 et remit à jour en 2004, n’entame en rien l’intérêt de ces articles.
Malgré tout, il serait intéressant de refaire une série d’article de même nature aujourd’hui.

1. Redéfinir un poste

Utiliser le référentiel des compétences et emplois de l’ADBS. Un exemple : redéfinir un poste de travail, Sylvie Dalbin, Jean Meyriat, commission Métiers et qualifications de l’ADBS, Documentaliste Science de l’information, Volume : 33, N° 4-5, 1 juillet 1996, page(s) 244-247

2. Par un Responsable de formation

Utiliser le référentiel ADBS des métiers-types et compétences… quand on est responsable d’une formation, Jean Meyriat, Documentaliste Science de l’information, Volume : 34, N° 6, 1 novembre 1997, page(s) 322-325

3. Elaborer un CV

Utiliser le référentiel des compétences et emplois de l’ADBS. Un exemple : élaborer un curriculum vitae, Sylvie Dalbin, Jean Meyriat, commission Métiers et qualifications de l’ADBS, Documentaliste Science de l’information, Volume : 33, N° 6, 1 novembre 1996, page(s) 314-317

4. Définir un « poste composite »

Utiliser le référentiel des compétences et emplois de l’ADBS. Un exemple : définir un « poste composite » associant des fonctions de documentation et de secrétariat., Christine Thierry, Gaëlle Gouérou, Sylvie Dalbin, Documentaliste Science de l’information, Volume : 34, N° 2, 1 mars 1997, page(s) 104-108

5. Evoluer vers d’autres emplois

Utiliser le référentiel des compétences et emplois de l’ADBS. Un exemple : caractériser ses compétences pour évoluer vers d’autres emplois, Sylvie Dalbin, Éric Sutter, Documentaliste Science de l’information, Volume : 34, N° 1, 1 janvier 1997, page(s) 29-32