Le « curator » nouveau est arrivé !

Le curator et la curation ont traversé la Manche ou plutôt l’Atlantique de façon nette depuis un an pour faire l’objet de très nombreux billets et même un imposant dossier de 01netPro  – Le Guide de la curation, en 4 parties :  les concepts, les pratiques, les outils, les cas d’usage...

L’arrivée de plateformes dédiées à l’activité ainsi nommée donne du poids à ce qui ne semble pas être uniquement un phénomène de mode. Le nombre d’offres d’emploi outre-atlantique renforce cette impression.

Mais puisqu’il y est question de : surveiller des sources et ressources, de trier le bon grain de l’ivraie, de les organiser ou plus souvent de les mettre en forme pour les partager….j’oserais même dire que c’est une activité naturelle aujourd’hui !

Bien sûr, journaliste, veilleur, documentaliste,…. y vont de leurs billets d’humeur : ce serait du réchauffé.

Je pense tout simplement qu’aujourd’hui une très grande majorité des citoyens, quelles que soient leurs activités doivent :

  • surveiller des sources,
  • (lire et) choisir parmi des (flots de) ressources,
  • traiter l’information,
  • la mettre en forme pour la partager,
  • voire parfois organiser et gérer certaines ressources…
  • le tout via l’outil devenu universel : l’ordinateur (ou l’écran en réseau).

Il paraît même que nous sommes dans la société des travailleurs de la connaissance !

Lire la suite

Publicités

Pratique de gouvernance : influence de groupes d’intérêts à l’Assemblée nationale.

Regards Citoyens fait encore une fois oeuvre de salubrité publique.

Leur dernière étude porte sur la question de « l’influence de groupes d’intérêts » (lobbying) à l’Assemblée nationale.

Les sujets en débat public sont souvent complexes, parfois techniques, et peuvent nécessiter de confronter une pluralité de points de vue en faisant appel à des connaissances expertes et contradictoires.

En conclusion : tout cela manque de transparence.

J’ai l’impression que ces pratiques sont assez fréquentes en France. Des associations professionnelles ayant des finalités de même nature que l’Assemblée sur un périmètre certes plus étroit, sont dans la même logique. Je me suis entendue dire lors d’une assemblée générale extraordinaire ne nécessitant pas de quorum et regroupant 20 personnes sur 4000 membres, que les « quorums ne servaient à rien », si ce n’est à « freiner les décisions ». Plus récemment, 3 mois après qu’une décision ait été prise en CA engageant fortement l’association, on apprend que des études ont été conduites qui auraient fournies les données de la décision. …Le fait d’avoir été élu donnerait le sentiment de toute puissance….

Lire la suite

Certidoc – la fin

Pas trop d’information depuis de nombreux mois. On apprend ainsi qu’une enquête a été menée en avril 2010, et qu’une étude a été conduite fin 2010 par un consultant ?? Vous avez les résultats ? Toujours aussi peu de transparence à l’adbs  … Juste un communiqué de presse …

Derrière cela c’est aussi un projet européen qui s’arrête. Sur ce plan particulier (projet UE), et après avoir bien profiter pendant plusieurs années du système (européen), il n’y aura pas de suite. Quelle honte !

L’Oeil de l’ADBS, n°59, mars 2011 – Le dispositif Certidoc qui a permis à un nombre significatif de professionnels de l’infodoc de clarifier et de faire reconnaître leurs compétences connaît, depuis l’apparition de la VAE entre autres raisons, une certaine désaffection. L’ADBS explore de nouvelles pistes de certification pas uniquement basées sur l’expérience professionnelle, en phase avec le contexte juridique de la formation continue.

Voici le texte officiel

http://www.adbs.fr/la-certification-apres-certidoc-100120.htm